• L'EXPERTISE DIGITALE
    L'AGENCE CDRS
  • UN MARKETING AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS
    CONSEILS & STRATÉGIE WEB
  • UNE IDENTITÉ UNIQUE
    GRAPHISME
  • VOTRE SITE SUR MESURE
    DÉVELOPPEMENT WEB



La fin de la toute puissance des mots-clés ?


Que penser de la stratégie Google en matière de cryptage des mots-clés ? Plus de sécurité pour l'internaute ? Moins de pertinence pour les résultats, ou une prime à un contenu de meilleure qualité  ?



Pourquoi crypter les mots-clés ?


Les outils statistiques d’un site web permettent en théorie de savoir quel mot-clé un internaute à taper un internaute avant d’arriver sur un site. Les mots-clés non identifiés entrent dans la catégorie « not provided ».

 

Cette catégorie est passé de 7% en 2011 à 80% fin 2013, ne permettant pratiquement plus aux entreprises de savoir comment un internaute arrive sur son site.

Mais ce n’est pas fini, Google vise les 100% de #notprovided. Pourquoi cette stratégie ?

 

Le web ne parle plus que de ça ! Cette révolution, annoncée par Google depuis octobre 2011, monte en puissance. L'analyse des statistiques d'un site montre depuis l'accroissement des "#notprovided".

 

A la mise en place de cette stratégie le 18 Octobre 2011, les "not provided" sont alors de 7%

En 2012, Google unifie les comptes de ces différentes plateformes ( (Youtube, Gmail, Picasa...)  ce qui fait mécaniquement monter ce chiffre à 30%

Janvier 2013, Google annonce que les internautes surfant avec la barre Google Chrome V25 verront tous leurs mots-clés passer en "not provided"... Nous arrivons à 70%

Octobre 2013: 80% !!!

 

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Google ne transmet plus aux outils statistiques le mot-clé qui conduit à votre page, il lui attribue le terme "not provided". L'analyse marketing, privée de ces infos devient impossible.

 

Pourquoi cette stratégie  ?

La justification officielle donnée par Google est la protection des données de l'internaute, afin d'éviter les malveillances. Les connexions en mode sécurisé assurent le masquage des mots-clés. Cependant les connexions non-sécurisées (wifi, hotspot, 3g) ne cessent de croître. Google souhaite bien entendu affirmer sa position sur ce type de connexion, comme le montre sa stratégie concernant son système d'exploitation mobile Android, qui lui vaut une plainte déposée par 17 entreprises devant la commission Européenne pour pratique anticoncurrentielles.

 

Est-ce la seule raison ?

...Pas sûr ! La transmission des mots-clés est conservée pour la régie #Adwords, la protection des données s'arrête donc aux portes de la régie publicitaire Google.

 

Les "not provided" ont également l'avantage (pour Google) de couper l'herbe sous le pieds de ses concurrents : Comparateurs, réseaux d'#affiliés, réseaux de #retargeting qui ne reçoivent plus les informations sur lesquels sont basées leurs analyses et  #stratégiesmarketing. Google protège ainsi beaucoup mieux ces futures innovations.

 

Google installe sa stratégie pour développer ces produits "payants", quoi de plus naturel pour une entreprise commerciale. Google contrôle déjà 70% du marché de la recherche et de la publicité sur Internet dans le monde, son pouvoir sera total s'il met la main dans le secteur du mobile avec Android ( soit 1 smartphone sur 2). Allons nous vers un résultats de recherche "commercial" plus que "naturel" ? Quelle valeur accorder aux résultats affichés par Google , voudront-il simplement dire tel site dépense suffisamment d'argent dans les produits Google alors ce site est dans les meilleurs résultats?

Les résultats, ainsi faussés, dirigeront-ils l'internaute vers d'autres moteurs ?

 

Les agences de SEO optent pour davantage de qualité dans la mise en place de leur contenu avec un mix technologie/content marketing .

 

A lire également : l'émergence des nouveaux moteurs de recherches

http://www.scoop.it/t/referencement-by-l-agence-cdrs